de fr it

Josef KonradScheuber

29.9.1905 à Ennetbürgen, 28.1.1990 à Attinghausen, cath., de Wolfenschiessen. Fils de Konrad, cordonnier, et de Marie Odermatt. Gymnase à Stans, études de philosophie et de théologie à Coire, ordination (1929). Vicaire à Schwytz (1930-1937), S. travailla au secrétariat de l'Association suisse de la jeunesse catholique à Lucerne (1937-1943). Vicaire ou chapelain à Näfels (1943-1946), à Sachseln (1946-1948), à Bürglen (UR, 1948-1949) et à Attinghausen (1949-1990). Aumônier militaire (1940-1964), membre du conseil de fondation de Pro Helvetia (1956-1965), fondateur de la Société du musée (1956) et du Musée (1966) Guillaume Tell à Bürglen. Lorsqu'il était chapelain à Bürglen, S. donna l'impulsion à la restauration de la chapelle de Tell qui permit de révéler des fresques de 1588. Ecrivain aux multiples facettes, il rédigea des livres pour la jeunesse (Trotzli, der Lausbub, 1937; Trotzli begegnet dem Bruder Klaus, 1946), des récits, des pièces radiophoniques et des Festspiele (Für Gott und Fryheit, 1957), des allocutions radiophoniques, des biographies et des livres de prières. Par testament, S. créa une fondation à son nom pour administrer son legs.

Sources et bibliographie

  • B.S. Scherer, éd., Innerschweizer Schriftsteller, 1977, 364-366
  • Josef Konrad Scheuber, cat. expo. Altdorf, 1985 (KBUR)
  • Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 14, 493-496
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 29.9.1905 ✝︎ 28.1.1990

Suggestion de citation

Schenker, Lukas: "Scheuber, Josef Konrad", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 26.07.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/010012/2011-07-26/, consulté le 19.09.2020.