de fr it

AlfredTeobaldi

Portrait, vers 1960 (Ringier Bildarchiv, RBA1-4-41366) © Staatsarchiv Aargau / Ringier Bildarchiv.
Portrait, vers 1960 (Ringier Bildarchiv, RBA1-4-41366) © Staatsarchiv Aargau / Ringier Bildarchiv.

31.10.1897 à Wiedikon (comm. Zurich), 26.8.1977 à Zurich, cath., de Zurich (1915), citoyen d'honneur de Bosco/Gurin (1936). Fils de Giacomo, cheminot italien et marchand, et de Maria Jacobea Tomamichel, née Rossi. Ecole conventuelle de Disentis, séminaire de Coire, ordination (1920). Etudes à Fribourg, Paris et Münster (Westphalie), doctorat en sciences politiques à Münster (1923). Vicaire de Saint-Antoine à Zurich et président de la Société de compagnons (Gesellenverein) de Zurich (1923-1938), directeur de l'auberge (Gesellenhaus) du Wolfbach (dès 1923), membre du comité central et président de la section zurichoise de l'Association populaire catholique suisse (dès 1926). Fondateur et collaborateur de Caritas Zurich (1926) et des cours de religion pour laïques (1954), initiateur et collaborateur de l'université populaire catholique (1927), promoteur et maître d'ouvrage de l'académie Saint-Paul à Witikon (1966). T. fut aumônier à la clinique du Burghölzli, au pénitencier de Regensdorf (1935-1967) et à la prison de district de Zurich (1971-1977). Il travailla pour la jeunesse et pour la formation au secrétariat de la jeunesse catholique (1937-1941), à l'institut pour garçons Montana au Zugerberg (1946-1975), à l'internat de Walterswil à Baar et au foyer pour enfants de Lattenberg près de Stäfa (1947-1977). Organisateur des journées catholiques zurichoises de 1943, 1950 (2000 participants au palais des congrès) et 1957 (16 000 participants au Hallenstadion). Commissaire épiscopal (1951-1956), premier vicaire général du canton de Zurich (1956-1969), chanoine à Coire (1964). T. s'engagea à Zurich pour la reconnaissance de l'Eglise catholique dans la législation cantonale (loi sur l'Eglise catholique de 1963) et fut membre de la commission centrale de l'Eglise catholique romaine du canton (1963-1967). Son intense activité de journaliste déboucha sur la publication, à titre posthume, de Katholiken im Kanton Zürich. Par son engagement (social, caritatif, théologique, pédagogique et politique), il fut, au XXe s., le catholique zurichois le plus connu. Alliant intelligence, goût du travail et foi, T. exerça une influence décisive sur l'Eglise catholique de son canton, malgré les résistances issues de ses propres rangs. Prélat domestique du pape (1945), protonotaire apostolique (1967).

Sources et bibliographie

  • Katholiken im Kanton Zürich, 1978 (avec introd. biogr. de M. Amherd)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 31.10.1897 ✝︎ 26.8.1977
Indexation thématique
Religion (catholicisme)