de fr it

Jean-FrançoisVuarin

10.6.1769 à Collonges-sous-Salève, 6.9.1843 à Genève, cath., Savoyard, de Genève (1816). Fils de Jacques, petit négociant, et d'Antoinette Compagnon. Séminaire à Annecy, études de théologie à la Sorbonne, ordination (1792). Missionnaire à Genève, dont il contribua à restaurer la cure (1802), secrétaire épiscopal à Chambéry, curé de Genève (1806-1843), official (1817), vicaire général (pas de nomination officielle, 1818), V. a déployé une intense activité diplomatique, réticulaire, politique et brochurière visant à redonner une place prépondérante au catholicisme dans la Rome protestante. Il a suivi et influencé les négociations qui, entre 1813 et 1816, ont intégré des populations sardes et gessiennes, soit catholiques, au (futur) canton de Genève. Usant de ses relations, il a lutté contre le rattachement de Genève à un diocèse suisse et pour la (re)transformation de cette cité en diocèse indépendant. Il a veillé jalousement au respect des droits des catholiques et tenté d'en grappiller de nouveaux (cimetières, congrégations, enseignement), menant contre le gouvernement genevois une guerre d'usure, dont son œuvre écrite témoigne abondamment.

Sources et bibliographie

  • F. Fleury, F. Martin, Hist. de M. Vuarin et du rétablissement du catholicisme à Genève, 2 vol., 1861
  • W. Martin, La situation du catholicisme à Genève, 1815-1907, 1909
  • Gatz, Bischöfe 1803, 783-784
  • I. Herrmann, Genève entre République et Canton, 2003
Liens
Notices d'autorité
GND
En bref
Dates biographiques ∗︎ 10.6.1769 ✝︎ 6.9.1843
Indexation thématique
Religion (catholicisme)