de fr it

FrancescoAlberti

23.5.1882 à Montevideo, 16.9.1939 à Bellinzone, cath., de Bedigliora. Fils de Giuliano, décorateur, et de Teofila Ferretti. Frère de Maria Boschetti. Séminaire à Monza et à Milan, doctorat en philosophie à Milan et doctorat en théologie à Rome (1905). Ordonné prêtre en 1905, A. devint curé de Bioggio (1905-1917) et aumônier pendant la guerre. Il s'engagea dans le mouvement syndical chrétien-social et participa dès 1913 à la création du mouvement de la Jeunesse catholique tessinoise; il fut un des fondateurs de la Guardia Luigi Rossi, organisation de jeunesse du parti conservateur (1923). Journaliste au quotidien du parti conservateur tessinois Popolo e Libertà dès 1919, il en fut le directeur de 1921 à 1928 et de 1935 à 1939; il donna au journal une orientation privilégiant les valeurs démocrates-chrétiennes, la lutte contre les totalitarismes et la condamnation sans appel du fascisme. A. présida l'Association tessinoise de la presse et fut dès 1933 le responsable des prédications radiophoniques à Radio Monte Ceneri. Il écrivit deux romans ayant pour cadre le Malcantone et pour thème les luttes politiques, l'émigration, le clientélisme et la mobilisation.

Sources et bibliographie

  • Il voltamarsina, 1932
  • Predicate sui tetti, 1936
  • Diavolo d'una ragazza!, 1939
  • F. Panzera, «I collaboratori antifascisti al "Popolo e Libertà"», in Risveglio, 92, 1987, 187-192
  • A. Lepori, F. Panzera, éd., Uomini nostri, 1989, 89-93
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF