de fr it

GuidoCalgari

13.12.1905 à Biasca, 8.9.1969 à Montecatini (Toscane), cath., d'Osco. Fils de Cesare et d'Emilia Berla. Carmen Tanzi. Doctorat en philosophie à Bologne (Prix Victor Emmanuel II). C. enseigna d'abord au gymnase, puis à l'école cantonale de commerce de Bellinzone, et entama également une intense activité de journaliste et de chroniqueur à Radio Monteceneri. En 1933, il publia son premier recueil de prose, Quando tutto va male, constitué de nouvelles dramatiques sur la vie difficile des montagnards. Dès le milieu des années 1930, il se distingua par son engagement antifasciste et sa défense tenace des "valeurs helvétiques"; à plusieurs reprises, il entra en conflit avec le groupe de Giovan Battista Angioletti à Lugano, au sein duquel émergeait la personnalité charismatique de Francesco Chiesa. Grâce entre autres à ses qualités de polémiste et d'orateur, il devint l'un des dirigeants nationaux de la Nouvelle Société helvétique. En 1940, il prit la direction de l'école normale cantonale. Dans le climat de défense spirituelle engendré par la guerre, il collabora avec le Conseil fédéral en publiant des brochures de propagande déjà contestées à l'époque. En 1941, afin de s'opposer au Cercle italien de lecture d'Angioletti, il fonda avec Arminio Janner la revue Svizzera Italiana (1941-1962). Les polémiques apaisées, les années 1950 et 1960 furent particulièrement riches en publications et en activités diverses. A la mort de Giuseppe Zoppi, en 1952, il succéda à ce dernier à la chaire de littérature italienne de l'EPF de Zurich. C. fut toujours au premier rang des luttes civiles et politiques (combat contre les initiatives sur la “surpopulation étrangère”, défense des saisonniers). Il fut également animateur et organisateur de manifestations et de célébrations publiques. En 1944, il fonda l'Association des écrivains de Suisse italienne (ASSI). Ecrivain, essayiste et auteur d'ouvrages historiques, il a publié de nombreux livres, en particulier Racconti sgradevoli (1957), Storia delle quattro letterature della Svizzera (1958), Ticino degli uomini (1966), Storia della Svizzera (avec Mario Agliati, 1969).

Sources et bibliographie

  • F. Calgari Intra, Guido Calgari, 1990
  • P.-O. Walzer, dir., Dict. des littératures suisses, 1991
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.12.1905 ✝︎ 8.9.1969