de fr it

GiuseppeMartinola

7.9.1908 à Mendrisio, 27.7.1990 à Mendrisio, cath., de Mendrisio. Fils d'Antonio. Giovannina Rossinelli. Etudes à Mendrisio, Lugano et Rome, licence en histoire à l'université La Sapienza à Rome (histoire du Risorgimento). M. se consacra à la fois à la recherche en histoire locale et à l'enseignement: archiviste cantonal (1938-1951), directeur de l'école secondaire de Mendrisio (1951-1954), professeur au lycée de Lugano (1954-1973), directeur du Bollettino storico della Svizzera italiana (1942-1990), membre et président de la commission cantonale des monuments historiques (1956-1975). Publiées dans des journaux, des revues et de nombreux ouvrages, les recherches de M. portent sur des éditions de sources et sur l'histoire politique des décennies qui suivirent la naissance du canton du Tessin au XIXe s. Il consacra des essais aux principales personnalités de cette époque (Vincenzo Dalberti, Giovan Battista Quadri, Stefano Franscini). Attentif aux rapports politiques et culturels entre le Tessin et la Lombardie, il étudia le rôle des imprimeries du Risorgimento et celui des exilés italiens (Un editore luganese del Risorgimento: Giuseppe Ruggia, 1985; Gli esuli italiani nel Ticino, 1980 et 1994). M. s'intéressa également à l'histoire de l'art: il écrivit des ouvrages portant sur l'émigration des maestranze (Lettere dai paesi transalpini degli artisti di Meride, 1963), des monographies sur des peintres du XIXe s. et des inventaires (Inventario delle cose d'arte e di antichità del distretto di Mendrisio, 1975). Il organisa des expositions d'art contemporain.

Sources et bibliographie

  • C. Agliati, éd., Il cantone subalpino, 1988 (avec liste des œuvres)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 7.9.1908 ✝︎ 27.7.1990