de fr it

UbaldoMonico

3.5.1912 à Dongio (auj. comm. Acquarossa), 5.1.1983 à Dongio, cath., de Dongio. Fils d'Agostino, chef de gare, et d'Elisa Fusi. Ecole normale à Locarno (1929-1931), études de lettres à l'université de Fribourg (licence en 1949). M. enseigna l'italien à l'école secondaire de Lugano (1950-1959) et à l'école technique supérieure de Trevano (1959-1971); il publia des œuvres en prose et des articles sur l'art dans les revues Stella Alpina, Sci e Picozza et Cenobio. En 1952, il remporta le deuxième prix du concours international de la critique à la XXVIe Biennale de Venise. Graveur (avant tout xylographe) et peintre autodidacte, il réalisa tout d'abord des œuvres figuratives, puis se consacra à l'art informel vers le milieu des années 1950. Ses créations furent exposées en Suisse et à l'étranger dès 1947. M. effectua des voyages d'études dans différents pays d'Europe, en Egypte et en Jordanie.

Sources et bibliographie

  • Fonds, MVdC
  • G. Orelli, Svizzera italiana, 1986, 177
  • J. Soldini, Monico. L'opera incisa, 1987
  • DBAS, 736-737
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 3.5.1912 ✝︎ 5.1.1983
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature

Suggestion de citation

Verio Pini: "Monico, Ubaldo", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 05.12.2008, traduit de l’italien. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/010180/2008-12-05/, consulté le 27.05.2022.