de fr it

Conradsaint

vers 900, 26.11.975 à Constance. C. descendait de la famille des Guelfes. Formé à l'école de la cathédrale de Constance, puis nommé prévôt du chapitre, il fut élu le 21 novembre 934 évêque de Constance sur l'intervention d'Ulrich, évêque d'Augsbourg. Ses relations étroites avec Otton Ier sont notamment attestées par le fait que ce dernier offrit en 962 à l'Eglise de Constance des propriétés impériales dans le Brisgau, donation qui devait aussi servir au salut de l'âme de C. L'évêque eut pour objectif principal d'améliorer la cure d'âmes à Constance et d'y fonder des églises qui rappellent Rome, leurs saints patrons étant ceux des basiliques patriarcales. Il fit en outre bâtir près de la cathédrale la collégiale Saint-Maurice et la confia au chapitre cathédral. C. fut canonisé le 28 mars 1123 par le pape Calixte II.

Sources et bibliographie

  • HS, I/2, 255-257
  • Germania Sacra, N.S. 42, 1, 2003, 125-145
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Maurer, Helmut: "Conrad (saint)", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.04.2016, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/010204/2016-04-13/, consulté le 26.11.2020.