de fr it

Florinsaint

Saint rhétique ayant vécu sans doute au VIIe s., à Ramosch. Selon la légende, F. naquit au domaine de Valfur, à Matsch, dans le haut val Venosta. Serviteur des pauvres, pour lesquels il changeait l'eau en vin, il fut ermite prêcheur à Ramosch. Son culte est précoce: en 720 déjà, saint Otmar de Saint-Gall avait la responsabilité d'un sanctuaire de Coire dédié à saint Florin. L'église Saint-Florin à Ramosch est mentionnée en 930. Le prêtre Hartpert, futur évêque de Coire, y officiait et donna un nouvel élan au culte de son patron. Le XIe s. fut la grande époque des pèlerinages à Ramosch. La plus ancienne version écrite de la Vita de F. date du XIIe s. Bien qu'elle sacrifie aux conventions du genre hagiographique, elle n'est pas sans valeur comme source historique.

Sources et bibliographie

  • O. Scheiwiller, «Der heilige Florin in kritischer Beleuchtung», in BM, 1940, 161-174
  • I. Müller, «Die Florins-vita des 12. Jahrhunderts», in JHGG, 88, 1958, 1-58
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques Première mention VIIe s.