de fr it

Fintansaint

vers 803/804 à Leinster (Irlande), 15.11.878 à Rheinau. Déporté par les Vikings sur les îles Orcades probablement vers 837/841, F. parvint à s'évader. S'ensuivirent deux ans de pérégrination chez les Pictes, puis à Rome (845-846). Sur le chemin du retour vers 850/854, il entra au service d'un noble alaman (peut-être Wolvene) puis devint moine au couvent de Rheinau, où il vécut comme ermite dès 859. Son culte est attesté depuis le XIe s. (fête le 15 novembre). Sa Vita, rédigée par un disciple irlandais à Pfäfers, contient des phrases en irlandais.

Sources et bibliographie

  • «Vita Findani», in MGH SS, 15/1, 502-506
  • G. Hürlimann, Das Rheinauer Rituale, 1959
  • H. Löwe, «Fintan von Rheinau», in Studi Medievali, 26, 1985, 53-100
  • H. Löwe, «Zur Überlieferungsgeschichte der Vita Findani», in DA, 42, 1986, 25-85
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Findan
Dates biographiques ∗︎ vers 803/804 ✝︎ 15.11.878

Suggestion de citation

Eberl, Immo: "Fintan (saint)", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 22.12.2015, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/010223/2015-12-22/, consulté le 26.10.2020.