de fr it

PietroMorettini

"Bremgardo". Projet de consolidation des fortifications de Bremgarten (AG). Dessin à la plume aquarellé, vraisemblablement 1709 (Staatsarchiv Luzern, AKT A1 F1 SCH 291).
"Bremgardo". Projet de consolidation des fortifications de Bremgarten (AG). Dessin à la plume aquarellé, vraisemblablement 1709 (Staatsarchiv Luzern, AKT A1 F1 SCH 291). […]

1660 à Cerentino, 14.3.1737 à Locarno, cath., de Cerentino. Fils de Filippo, maître maçon, et de Filippina Casserini. 1692 Marie-Rose Ronchan, du Luxembourg. En 1677, M. et son père se rendirent à Besançon, conquise par Louis XIV en 1674, où ils collaborèrent à l'agrandissement de la citadelle d'après les plans de Vauban. M. s'occupa comme "entrepreneur" dès 1688 de la forteresse de Landau (Palatinat), elle aussi de Vauban. En 1692, il participa au siège de Namur (Pays-Bas espagnols), qu'il fortifia par la suite. Quand la place fut prise par les Anglo-Hollandais (1695), il passa au service de Guillaume III d'Orange, stathouder de Hollande et roi d'Angleterre, pour lequel il répara les fortifications de la ville (1695-1697). Devenu ingénieur ordinaire (1697), M. exécuta des projets de Menno van Coehoorn dans les Provinces-Unies (1698-1702); en 1701, il fut nommé directeur général des fortifications. Revenu à Locarno en 1703, il entra au service du duc Victor-Amédée II de Savoie et dessina des canaux pour Losone (1704-1705). Nommé ingénieur cantonal de Lucerne, il renforça la porte de Bâle par un bastion et travailla au projet d'une nouvelle fortification de la ville. Pour le canton d'Uri et la communauté d'Urseren, il perça le Trou d'Uri près d'Andermatt (1707-1708), tunnel routier audacieux à travers le Gothard. Entre 1707 et 1712, pendant les troubles confessionnels qui précédèrent la seconde guerre de Villmergen, M. projeta des fortifications pour Fribourg, Soleure, Sursee, Bremgarten (AG), Willisau, Mellingen, Baden et agrandit le fort de la "Meienschanze" à Wassen, avant-poste uranais sur la route du Susten (1710). Après avoir séjourné dans les Etats pontificaux (1715-1716), il fut engagé dans la République de Gênes comme premier ingénieur, directeur des fortifications et colonel (1717-1736). Revenu à Locarno en février 1737, il décéda soudainement.

Sources et bibliographie

  • M. Viganò, Petrus Morettinus tribunus militum, 2007
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF