de fr it

Ecole enfantine

L'école enfantine fait partie, avec les garderies et les crèches, des lieux qui accueillent quotidiennement les enfants. Elle est fréquentée par des petits âgés de 4 à 6 ans (Enfance), qui ont droit à une instruction préscolaire. L'accès à ces institutions, gérées par des communes ou des personnes privées et qui favorisent l'intégration dans une société multiculturelle, est facultatif.

L'école enfantine, sous sa forme actuelle, remonte au siècle des Lumières. En 1780 déjà, Johann Heinrich Pestalozzi esquissait dans son roman éducatif Léonard et Gertrude l'idée d'une maison pour enfants défavorisés qui, outre une assistance, leur proposerait une formation simple et adaptée à leur âge. A Genève, un établissement d'accueil sur le modèle de l'infant school britannique s'ouvrit en 1826 - le premier en Europe - pour venir en aide aux enfants dont les parents étaient obligés de travailler pour vivre. Soutenue par la Société suisse d'utilité publique, cette initiative trouva un large écho dans toute la Suisse. Dès 1830, une première école pour petits enfants pauvres fut fondée à Zurich; elle devait servir de modèle à de nombreux projets du même genre. Par la suite, ces deux écoles types, qui étaient plus des asiles de prévention contre les mauvaises influences que de véritables lieux d'instruction, furent en effet imitées dans de nombreuses régions de Suisse. Les maîtresses de ces classes n'étaient toutefois pas au bénéfice d'une formation spécifique (Ecoles normales).

C'est au Tessin, à Lugano, que s'ouvrit en 1844 la première scuola dell'infanzia (école enfantine Ciani). Les écoles enfantines de la Suisse italienne devaient s'inspirer fortement des institutions italiennes analogues et notamment, au XXe s., de la pédagogie de Maria Montessori. Les enfants étaient souvent accueillis dès l'âge de 2 ou 3 ans à l'asilo infantile où ils restaient pour le déjeuner et étaient nourris. Vers le milieu du XIXe s., la Suisse comptait déjà 127 écoles enfantines s'occupant de 5000 enfants ayant entre 2 et 5 ans. Elles trouvaient un excellent accueil auprès de toutes les couches de la population en dépit du nombre excessif d'enfants pris en charge et du manque de formation didactique.

L'idée d'un "jardin d'enfants" lancée par Friedrich Froebel provoqua un premier mouvement de réformes et fut le modèle de l'instruction préscolaire moderne. L'école enfantine de Riesbach fut la première à adopter le concept d'"enseignement naturel" de Froebel en 1845. Les idées qu'il prônait - et les jeux qu'il préconisait - influencèrent nombre d'écoles et d'asiles existants. Les conceptions de Froebel ne percèrent véritablement qu'avec la fondation de lieux de formation des jardinières d'enfants. D'anciennes pupilles de l'orphelinat de Saint-Gall reçurent en Allemagne une formation froebelienne. L'institut saint-gallois de jardinières d'enfants créé en 1873 est considéré aujourd'hui comme la "maison mère des écoles enfantines suisses alémaniques". Une vague de fondations soutenues par les directeurs d'orphelinat et les sociétés cantonales d'utilité publique s'ensuivit.

Les écoles enfantines se développèrent en Suisse romande grâce à l'impulsion du canton de Genève qui, dans sa loi scolaire de 1848, intégra l'école enfantine dans l'instruction publique et lui accorda des subventions. L'école enfantine et l'école primaire se trouvèrent ainsi étroitement liées. En dépit des vœux de réforme pédagogique, l'école enfantine en Suisse alémanique resta nettement séparée de l'instruction publique jusque dans les années 1970. Les transformations que subit alors l'éducation préscolaire revalorisèrent nettement le métier de jardinière d'enfant. A Berne, leur formation est programmée depuis 2001 de pair avec celle des maîtres d'école primaire. Au début du XXIe s., des essais sont tentés dans différents cantons pour réunir en un premier degré scolaire l'école enfantine et le premier cycle de l'école primaire.

Sources et bibliographie

  • W. Bion, Kleinkinderbewahranstalten, 1868
  • D. Erba, L'éducation préscolaire au Tessin, Genève, ms., 1976
  • H. Nufer, Kindergarten im Wandel, 1978
  • I. Cornali-Engel, Education préscolaire en Suisse romande, 1992