de fr it

Ecole réale

Terme d'origine allemande (Realschule) qui désigne un cursus scolaire privilégiant la connaissance des choses plutôt que l'étude des mots. Il est apparu au XVIIIe s. à travers les projets de réforme pour introduire dans les collèges (Ecole secondaire supérieure) une filière moderne ou scientifique (langues vivantes, c'est-à-dire la langue maternelle et une langue étrangère, arithmétique, géométrie, dessin, sciences naturelles, géographie et histoire modernes), à côté des études classiques fondées sur les humanités.

L'apparition des écoles réales en Suisse fait partie du processus de différenciation de l'enseignement secondaire (Ecole secondaire). La première école de ce type est la Kunstschule (école d'art) ouverte à Zurich en 1774. Le projet de réforme d'Horace Bénédict de Saussure à Genève (1774) s'inspire d'une même démarche: réhabiliter l'enseignement des sciences physiques et naturelles, des arts et des langues modernes par rapport aux humanités. La différenciation des filières s'imposa un peu partout dans la première partie du XIXe s., sous le coup du développement scientifique et industriel et de l'allongement de l'obligation scolaire. Elle a trouvé son assise plus ou moins stable dès 1877, avec l'adoption par les cantons d'exigences uniformes pour la maturité. Le concept d'école réale recouvrait, sous des appellations différentes, tout ou partie des filières secondaires non classiques, prélude à une formation technique.

A la fin du XXe s., dans la classification scolaire adoptée sur le plan fédéral pour des exigences comparatives, l'école réale (appelée aussi selon les cantons, section pratique, moderne, générale, préprofessionnelle) correspond à l'orientation "exigences de base" du degré secondaire I; dans la plupart des cantons, ce cycle dure trois ans et fait suite à la 6e classe primaire (Ecole primaire). Les réformes introduites à partir des années 1980 tendent toutefois à atténuer la division rigide en sections. Vers 1995, environ 30% des enfants fréquentaient une filière réale (27% en 2007). La suite logique de l'école réale est une formation professionnelle, dite "simple", de type technique, artisanal ou commercial.

Sources et bibliographie

  • Lexikon der Pädagogik, 3 vol., 1950-1952
  • E. Egger, L'enseignement en Suisse, 1984
  • R. Sauthier, L'enseignement secondaire en Suisse, 1995