de fr it

HieronymusAnnoni

12.9.1697 à Bâle, 10.10.1770 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Nikolaus, membre du Conseil, et de Maria Salome Burckhardt. 1734 Esther Gottfried-Zwinger, veuve d'un pharmacien. Consacré pasteur en 1719, A. occupa la place de précepteur auprès de la famille Im Thurn à Girsberg (comm. Waltalingen) et à Schaffhouse jusqu'en 1732, avec des interruptions. Plusieurs voyages en Suisse (1729, 1730-1731), en Allemagne (1732-1733, 1736) et aux Pays-Bas (1736) le mirent en contact avec les piétistes. Quoique financièrement indépendant par son mariage, il devint pasteur, à Waldenburg de 1739 à 1746, à Muttenz de 1746 à 1770. Loin de tout extrémisme, A. concilia la dévotion piétiste et les valeurs des Lumières. Les prédications du pasteur A. et les conventicules (réunions édifiantes) qu'il tenait trouvèrent un écho bien au-delà de sa paroisse. Ces activités déplaisaient aux autorités et aux collègues d'A., qui cependant ne fut pas inquiété en raison de son attitude résolument fidèle à l'Eglise. On lui doit la percée et le renforcement du piétisme au sein de l'Eglise de Bâle. L'œuvre imprimée d'A. ne comporte guère que des cantiques, des poèmes religieux et quelques prédications isolées. Certains de ses cantiques se trouvent dans les deux psautiers qu'il compila, le Christen-Schatz (1739) et le Christliche Gesangbuch (1743), fait à la demande de l'Eglise de Bâle qui l'utilisa jusqu'au XIXe s.

Sources et bibliographie

  • G.A. Wanner, «Hieronymus Annoni», in Der Reformation verpflichtet, 1979, 67-72
  • H. Gantner-Schlee, Hieronymus Annoni, 2001
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF