de fr it

JakobAmmann

12.2.1644 (?) à Erlenbach im Simmental, avant 1730 à Zellwiller (Alsace) (?), prot. puis anabaptiste, d'Erlenbach. Fils de Michael, tailleur, et d'Anna Rupp. Verena Stüdler. A. s'installa vers 1655, avec ses parents, à Oberhofen am Thunersee. Devenu anabaptiste en 1680 (puis doyen d'une communauté), il dut bientôt s'enfuir, vraisemblablement en Alsace: on le trouve à Heidolsheim de 1693 à 1695, à Markirch (Sainte-Marie-aux-Mines) de 1695 à 1712, puis à Zellwiller, sans doute jusqu'à sa mort. Exigeant une discipline communautaire stricte, A. entra en conflit avec Hans Reist, plus libéral, et fonda en 1693 le groupe anabaptiste dissident amish.

Sources et bibliographie

  • «Les Amish: origine et particularismes 1693-1993», in Actes du colloque international de Sainte-Marie-aux-Mines, 19-21 août 1993, 1996
  • H. Jecker, «Jakob Ammanns missglückte Verhaftung im Bernbiet 1694», in Mennonitica Helvetica: Bulletin des Schweizerischen Vereins für Täufergeschichte, 18, 1995, 55-67
  • R. Baecher, «Jacob Amman, sa biographie se précise», in Souvenance Anabaptiste, 19, 2000, 46-66
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 12.2.1644 (?) ✝︎ avant 1730