de fr it

EduardBähler

14.6.1870 à Bienne, 26.5.1925 à Gampelen, protestant, de Längenbühl. Fils d'Eduard Bähler et de Johanna Sophie née Chaillet, fille de Rudolf Nikolaus, officier au service étranger. 1895 Marie Haag, fille d'Emanuel Cäsar, rentier, de Thoune. Etudes de théologie à Genève, Berne, Iéna et Paris, licence en 1909. Eduard Bähler est pasteur à Thierachern en 1895, puis à Gampelen en 1914; il est alors également aumônier des prisons de Witzwil et Saint-Jean. Privat-docent (1910), professeur extraordinaire d'histoire ecclésiastique suisse à l'Université de Berne (1912). Ses recherches portent principalement sur la Réforme à Berne et en Suisse romande, ainsi que sur l'histoire des réfugiés huguenots. La position théologique de Bähler, qui s'écarte de la tendance officielle, la précision de ses recherches scientifiques et l'élégance de son style apparaissent pleinement dans ses écrits sur Niklaus Zurkinden (1506-1588), publiés en 1911-1912. Ses nombreuses publications historiques laissent transparaître aussi son attachement à la nature et aux arts. Doctorat honoris causa de l'Université de Lausanne (1911).

Sources et bibliographie

  • Fonds, Bibliothèque de la bourgeoisie de Berne, Berne
  • H. Türler, «Eduard Bähler», in Neues Berner Taschenbuch, 31, 1925, 209-218 (avec bibliographie)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 14.6.1870 ✝︎ 26.5.1925

Suggestion de citation

Dellsperger, Rudolf: "Bähler, Eduard", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 16.01.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/010524/2020-01-16/, consulté le 03.03.2021.