de fr it

JohannesBrötli

vers 1494, sur le bûcher en 1528 comme anabaptiste, de Sevelen. Etudiant à Bâle dès 1515, vicaire à Vilters en 1520-1521, à Quarten dès 1521, puis à Zollikon, où il fut appelé avec femme et enfant en été 1523. Partisan de la Réforme radicale, B. refusa de baptiser les enfants dans sa paroisse, ce qui amena l'intervention du Conseil zurichois. Il cosigna la seconde lettre des radicaux à Thomas Müntzer en septembre 1524. Lors de la première dispute de Zurich (janvier 1525), B. prit le parti des anabaptistes, ce qui lui valut d'être expulsé de Zurich. A Hallau, il mena une campagne de baptêmes couronnée de succès. Le martyrologe anabaptiste indique la date de sa mort sans autres précisions.

Sources et bibliographie

  • H. Fast, éd., Quellen zur Geschichte der Täufer in der Schweiz, 2, 1973
  • L. von Muralt, W. Schmid, éd., Quellen zur Geschichte der Täufer in der Schweiz, 1, 21974
  • Mennonitisches Lexikon, 1, 1913, 275
  • J.A. Moore, «Johannes Brötli», in The Baptist Quarterly, 15, 1953, 29-34
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

J. Gerber, Ulrich: "Brötli, Johannes", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 26.08.2004, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/010552/2004-08-26/, consulté le 14.06.2021.