de fr it

AndreasCastelberger

Attesté entre 1516 et 1531, Grison. Anabaptiste. Surnommé Andres Jambe de bois (Andres auf den Stülzen) et Andres le Boiteux (der hinkende Andres) à cause de son handicap physique, C. vivait avec sa famille à Zurich comme libraire. Il est mentionné pour la première fois en 1516 dans la correspondance de Zwingli. Sur les conseils de partisans radicaux du réformateur, il dirigea une école d'instruction religieuse florissante, où il commentait pour les laïcs l'Epître de Paul aux Romains. Cette école fut fermée sur l'intervention des autorités zurichoises. Cosignataire des deux lettres de septembre 1524 adressées à Thomas Müntzer par des Zurichois proches de l'anabaptisme et auteur d'une lettre perdue à Andreas Karlstadt. En raison de son handicap, C. obtint un délai pour lui-même et les siens lors de l'expulsion des anabaptistes non-zurichois en janvier 1525. Plus tard, il dispensa l'enseignement anabaptiste dans les Grisons, au grand dam du réformateur de Coire, Johannes Comander. En 1531, il obtint la bourgeoisie de Coire.

Sources et bibliographie

  • H. Fast, éd., Quellen zur Geschichte der Täufer in der Schweiz, 2, 1973, 503
  • L. von Muralt, W. Schmid, éd., Quellen zur Geschichte der Täufer in der Schweiz, 1, 21974, 408
  • C. Hege, C. Neff, éd., Mennonitisches Lexikon, 1, 1913, 71
  • Bündner Kirchengeschichte 2, 1986, 63-64
Liens
Autres liens
e-LIR