de fr it

Hans HeinrichCorrodi

31.7.1752 à Zurich, 13.9.1793 à Zurich, prot., de Zurich. Fils de Hans Jakob, piétiste et mystique, et de Susanne Kambli. Célibataire. Formation au Carolinum de Zurich (1768-1773). Consacré pasteur en 1775, C. renonça à exercer en raison d'un handicap physique. Etudes à Leipzig et Halle, élève de Johann Salomo Semler. Professeur de morale et de droit naturel au Collegium humanitatis de Zurich depuis 1786. Chef de file de la néologie (courant théologique "éclairé") à Zurich, C. fut d'abord un penseur original et érudit. Dans son principal ouvrage théologique, qui traite du millénarisme (Kritische Geschichte des Chiliasmus, 1781-1783), il s'élève contre le fanatisme religieux et attaque aussi le piétisme de son père. Divers écrits philosophiques, dans lesquels il défend le rationalisme de Leibniz et Wolff contre le criticisme de Kant, font de lui un représentant de la philosophie populaire zurichoise.

Sources et bibliographie

  • NDB, 3, 368-369
  • P. Wernle, Der schweizerische Protestantismus im 18. Jh., 2, 1924, 194-198, 416-424
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 31.7.1752 ✝︎ 13.9.1793