de fr it

Wilhelm Martin LeberechtDe Wette

Portrait lithographique, dessiné et gravé vers 1825 par Sophie Fornachon (Universitätsbibliothek Basel).
Portrait lithographique, dessiné et gravé vers 1825 par Sophie Fornachon (Universitätsbibliothek Basel).

12.1.1780 à Ulla près de Weimar, 16.6.1849 à Bâle, luthérien, de Saxe. Fils de Johann Augustin, issu d'une famille de pasteurs d'origine néerlandaise. 1) Eberhardine Boye, 2) Henriette Frisch, veuve Beck, 3) 1833 Sophie Streckeisen, veuve du pasteur bernois Abraham Rudolf von May. Dès 1799, études de théologie à Iéna, où il soutient en 1805 sa thèse d'agrégation. Professeur extraordinaire (1807), puis ordinaire (1809) d'exégèse à Heidelberg, de théologie à l'université de Berlin dès sa fondation en 1810. D. fut renvoyé en 1819 après avoir écrit une lettre de consolation à la mère de Karl Ludwig Sand, meurtrier d'August von Kotzebue. Professeur de théologie à Bâle dès 1822. D. fut marqué par les philosophes Johann Gottfried Herder et Jakob Friedrich Fries. Figure dominante de la faculté de Bâle, il s'imposa à la fois comme spécialiste de la méthode historico-critique, s'attachant surtout à l'étude du Pentateuque, comme esprit méthodique et comme écrivain religieux. D'abord attaqué pour son libéralisme par les cercles piétistes, D. fut plus tard accepté par eux et devint, grâce à sa position conciliante, une personnalité caractéristique de Bâle, influente au-delà des frontières.

Sources et bibliographie

  • UBB, fonds de famille
  • K. Barth, Die protestantische Theologie, 1947, 433-441
  • E. Staehelin, Dewettiana, 1956
  • TRE, 8, 616-617
  • J. W. Rogerson, W. M. L. de Wette, Founder of Modern Biblical Criticism, 1992
  • H.-P. Mathys, K. Seybold, éd., Wilhelm Martin Leberecht de Wette, 2001
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 12.1.1780 ✝︎ 16.6.1849