de fr it

FriedrichGerber

14.2.1828 à Gsteig, 5.7.1905 à Berne, prot., d'Eggiwil. Fils de Johann Rudolf, pasteur. 1855 Sophie Perret. Institut pour garçons de Korntal (auj. Korntal-Münchingen, près de Stuttgart) en 1838, puis gymnase à Berne, études de théologie à Berne et Halle (1846-1849), où G. fut très marqué par Arthur Tholuck, théologien du Réveil. Pasteur suffragant, notamment à Aarwangen (1850-1855), où il fonda une institution gymnasiale privée qui donnera naissance, à Berne, à l'école normale évangélique de Muristalden en 1854 et au gymnase libre en 1859. Pasteur à l'église de la Nydegg à Berne (1863-1869), directeur de l'école normale jusqu'en 1905. Fondateur en 1860 de la Conférence de Baden [...] des amis chrétiens, en 1863 de la Société des écoles évangéliques du canton de Berne, écrivain et prédicateur populaire, G. joua pendant des années un rôle prépondérant au sein de la Société évangélique de ce même canton.

Sources et bibliographie

  • H. Hugendubel, Ein Mann nach dem Herzen Gottes, 1908
  • R. Dellsperger et al., Auf dein Wort, 1981
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 14.2.1828 ✝︎ 5.7.1905

Suggestion de citation

Nägeli, Markus: "Gerber, Friedrich", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 26.08.2005, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/010630/2005-08-26/, consulté le 25.11.2020.