de fr it

Johann UlrichGiezendanner

17.6.1686 à Lichtensteig, vers 1738 en Caroline du Sud, prot., de Lichtensteig. Fils de Georg, potier d'étain. 1737 NN. G. découvrit le piétisme grâce au pasteur de sa paroisse, Niklaus Scherrer, et à August Hermann Francke, à Halle. Soupçonné d'y adhérer, il fut banni du Toggenbourg. Représentant la branche radicale du piétisme suisse alémanique, G. se fit confirmer son orthodoxie lors de son séjour à Zurich, d'où il fut finalement aussi chassé. En 1714, il entreprit des études de théologie et devint précepteur à Marbourg. Expulsé de Hesse, il séjourna brièvement à Heidelberg, puis revint en Suisse orientale, où il dirigea des conventicules. En proie à des illuminations, il fut à nouveau sommé de rendre des comptes. En 1734, il émigra en Amérique.

Sources et bibliographie

  • Th. Hanimann, éd., «Zwei Inspirationen», in Zürcher Nonkonformisten im 18. Jahrhundert, 1990, 329-335
  • Th. Hanimann, Zürcher Nonkonformisten im 18. Jahrhundert, 1990, 45-49
  • M. Brecht, K. Deppermann, éd., Der Pietismus im achtzehnten Jahrhundert, 1995
En bref
Variante(s)
Johann Ulrich Giessendanner
Dates biographiques ∗︎ 17.6.1686 ✝︎ vers 1738