de fr it

Johann RudolfGruner

29.9.1680 à Berne, 19.3.1761 à Berthoud, prot., de Berne. Fils de Josua, cordonnier et mercenaire au service de Suède, et d'Esther Wäber, de Strasbourg. 1707 Magdalena Kastenhofer, fille du receveur de l'ancienne abbaye de Saint-Jean. Etudes de théologie à Berne. Pasteur de Trachselwald (1707) et de Berthoud (1725), doyen du chapitre (1744). Collectionneur de minéraux, de monnaies, de médailles et d'antiquités, G. rassembla aussi 386 volumes de documents historiques, topographiques et généalogiques (on y trouve des Acta pietistica, indispensables à la compréhension des débuts du piétisme à Berne). Il est l'auteur de contributions aux dictionnaires de Jakob Christoph Iselin et de Johann Jacob Leu, ainsi que de la première description de Berne rédigée par un autochtone (Deliciae urbis Bernae: Merckwürdigkeiten der hochlöblichen Stadt Bern, 1732).

Sources et bibliographie

  • J. Sterchi, éd., «Berner Chronik 1701-1761», in Blätter für bernische Geschichte, Kunst und Altertumskunde, 9, 1913, 101-121, 179-221, 229-275
  • E. Bloesch, «Johann Rudolf Gruner», in BTb, 29, 1880, 1-24
  • H. Bloesch, «Wissen und Glauben», in Burgdorfer Jahrbuch, 3, 1936, 85-91
  • M. Lory, «Merckwürdigkeiten der hochlöblichen Stadt Bern», in Helvetische Münzenzeitung, 1984, no 4, 151-157 (avec bibliogr.)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 29.9.1680 ✝︎ 19.3.1761