de fr it

MaxHaller

6.3.1879 à Fribourg, 10.1.1949 à Muri bei Bern, prot., de Berne. Fils de Hans, pasteur, et de Mathilde Lanz, fille d'un médecin. Gertrud Roethlisberger. Etudes de théologie à Genève, Berne, Berlin, Tübingen et Paris, licence à Berne en 1904. Pasteur de Herzogenbuchsee (1906-1925). Privat-docent (1906), professeur extraordinaire d'histoire des religions (1921) et professeur ordinaire d'Ancien Testament (1925-1949) à l'université de Berne (recteur en 1933-1934). Président de la commission d'examen pour la formation des pasteurs bernois (1925-1948). Vice-président de la Fédération des Eglises protestantes de la Suisse (1935-1949). H. fut un éminent représentant suisse du courant théologique centré sur la place de la Bible dans l'histoire générale des religions. Docteur honoris causa de l'université de Giessen (1918).

Sources et bibliographie

  • Das Judentum, 1914 (21925)
  • AFam Haller-Müslin, BBB
  • K. Guggisberg, Bernische Kirchenkunde, 1968
  • H. Lindt-Loosli, Von der "Hülfsarbeiterin" zur Pfarrerin, 2000
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 6.3.1879 ✝︎ 10.1.1949

Suggestion de citation

Kellenberger, Edgar: "Haller, Max", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 27.11.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/010658/2007-11-27/, consulté le 30.11.2020.