de fr it

EduardHerzog

1.8.1841 à Schongau, 26.3.1924 à Berne, catholique, puis catholique-chrétien, de Beromünster et Schongau. Fils de Josef Leonz, agriculteur, et d'Elisabeth née Leu. Neveu de Josef Burkard Leu. Célibataire. Etudes de théologie (1863-1868) à Lucerne, Tübingen et Fribourg, puis à Bonn après son ordination en 1867. Professeur d'exégèse au séminaire de Lucerne (1868-1872). Son refus des dogmes pontificaux adoptés lors du concile Vatican I (qu'Eduard Herzog exprima en collaborant à la publication des Katholische Stimmen aus den Waldstätten), l'amena à envoyer une lettre de démission à son évêque, Eugène Lachat, en 1872. Il se mit alors à disposition du mouvement vieux-catholique allemand et fut curé à Krefeld (Rhin inférieur). De retour en Suisse à l'instigation de Walther Munzinger, il officia comme prêtre à Olten de 1873 à 1876. Professeur de Nouveau Testament à la faculté de théologie catholique(-chrétienne) de l'Université de Berne (1874-1924), recteur (1884-1885). Curé à Berne (1876-1884) et premier évêque de l'Eglise catholique-chrétienne de Suisse (1876-1924). Secondé par le jeune clergé ayant suivi son enseignement, il parvint à transformer un mouvement aux motivations à l'origine politiques en une Eglise reposant sur les principes et une constitution inspirés de l'Eglise vieille-catholique. Son livre de prières (publié en 1879 avec ordonnance de la messe), son catéchisme (1887) et ses lettres pastorales annuelles favorisèrent l'unité interne. Ses nombreuses contributions, parfois polémiques, à l'histoire théologique du christianisme primitif et plus récent sont marquées par la volonté de dégager une théologie catholique et une piété d'inspiration biblique. Elles constituent le prolongement d'une tradition catholique éclairée, éclipsée par le catholicisme ultramontain du XIXe siècle. Figure importante du mouvement vieux-catholique international, qu'il s'efforça de fédérer, Herzog favorisa les contacts avec l'Eglise anglicane, puis avec l'Eglise orthodoxe. Docteur honoris causa de l'Université de Berne en 1876.

Sources et bibliographie

  • Bischöfliches Archiv, Berne
  • Christkatholisches Zentralarchiv, Berne
  • U. von Arx, «Was wird bleiben? Ein Rückblick auf ein Grundanliegen von Eduard Herzog», in Internationale Kirchliche Zeitschrift, 82, 1992, 206-232 (avec bibliographie)
  • Dictionnaire d'histoire et de géographie ecclésiastiques, 24, 1993, 257-263
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 1.8.1841 ✝︎ 26.3.1924

Suggestion de citation

von Arx, Urs: "Herzog, Eduard", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 24.01.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/010669/2020-01-24/, consulté le 31.10.2020.