de fr it

Albert HeinrichImmer

10.8.1804 à Unterseen, 23.3.1884 à Berne, prot., de Thoune. Fils de Johann Abraham, pasteur, et de Sophie Elisabeth Gerber. Frère de Karl Friedrich (->). 1845 Julie M. Kienast, maîtresse secondaire, présidente de l'Association des femmes évangéliques réformées de Berne. D'abord relieur, I. entreprit dès 1834 des études de théologie à Berne, Berlin et Bonn. Pasteur à Büren an der Aare (1845). Professeur de dogmatique et de Nouveau Testament à l'université de Berne dès 1850 (recteur en 1852-1853). Partisan de la théologie de la médiation, à l'instar de Friedrich Schleiermacher et de Samuel Lutz (1785-1844), il essaya de concilier la libre investigation et une piété vivante. A plusieurs reprises, les traditionalistes accusèrent I. et la faculté de théologie de Berne d'hétérodoxie. Docteur honoris causa des universités de Bâle (théologie) et de Berne (lettres).

Sources et bibliographie

  • Hermeneutik des Neuen Testaments, 1873
  • Sammlung bernischer Biographien, 4, 1902, 559-575
  • K. Guggisberg, Bernische Kirchengeschichte, 1958, 673-680, 683-684
  • Ch. Stuber, "Eine fröhliche Zeit der Erweckung für viele", 2000, 13-18
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 10.8.1804 ✝︎ 23.3.1884
Indexation thématique
Religion (protestantisme)