de fr it

Gottlieb JakobKuhn

Lithographie de Friedrich et Hans Hasler pour la Galerie Nationale: les Suisses célèbres des temps modernes, publiée de 1867 à 1888 (Dictionnaire historique de la Suisse, Berne).
Lithographie de Friedrich et Hans Hasler pour la Galerie Nationale: les Suisses célèbres des temps modernes, publiée de 1867 à 1888 (Dictionnaire historique de la Suisse, Berne).

16.10.1775 à Berne, 23.7.1849 à Berthoud, protestant, de Berne. Fils de Jakob, relieur et huissier, et de Maria Dufour. Elisabeth Wäber, fille de Franz, maître charpentier. Beau-frère de Franz Wäber. Consterné par les événements de 1798, Gottlieb Jakob Kuhn s'employa, alors qu'il était suffragant à Sigriswil (1799-1806), à raviver les anciennes traditions populaires bernoises. Ses poésies en dialecte, qu'il mit lui-même en musique, telles Ha amen Ort es Blüemli gseh et Der Ustig wott cho, devinrent des succès populaires. Instituteur à Berne (1806), pasteur à Rüderswil (1812), puis à Berthoud (1824), auteur d'ouvrages théologiques et de pamphlets politiques de tendance conservatrice. Gottlieb Jakob Kuhn fut l'un des initiateurs de la première fête d'Unspunnen en 1805.

Sources et bibliographie

  • Volkslieder und Gedichte, 1806
  • Th. Lindt, éd., Wanderungen im Berner Oberland vor 200 Jahren. Reisenotizen von Gottlieb Jakob Kuhn, 1775-1849, 1997
  • Fonds, Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne, Berne
  • Neue Deutsche Biographie, 13, 1982, 260-261
Liens
Notices d'autorité
GND
En bref
Dates biographiques ∗︎ 16.10.1775 ✝︎ 23.7.1849

Suggestion de citation

F. Kopp, Peter: "Kuhn, Gottlieb Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.03.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/010714/2020-03-25/, consulté le 25.11.2020.