de fr it

FritzLieb

10.6.1892 à Rothenfluh, 6.11.1970 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Hans Rudolf, pasteur, et de Louise Fischli. 1923 Ruth Staehelin, fille de Johann Ernst, pasteur. Beau-frère d'Ernst Stähelin. Dès 1912, études d'assyriologie et de théologie à Bâle, Berlin et Zurich (élève de Leonhard Ragaz et d'Hermann Kutter), licence en théologie (1923), habilitation à Bâle (1924). Très actif sur les plans syndical et politique durant toutes ces années, L. entra au parti socialiste en 1915 et milita pour l'adhésion du parti à la IIIe Internationale. Privat-docent à Bâle (1925-1930), professeur extraordinaire de christianisme oriental à Bonn (1930-1933), révoqué par les nazis. De 1934 à 1937, il vécut à Clamart près de Paris, où il fonda notamment la Freie deutsche Akademie, participa au Front populaire et coédita la revue Orient und Occident (1929-1936). Il fit la connaissance de Walter Benjamin et côtoya des émigrants russes. Professeur extraordinaire (1937-1958), puis ordinaire (1958-1962) de dogmatique et d'histoire de la théologie à Bâle, professeur ordinaire d'histoire des Eglises d'Europe orientale à l'université Humboldt de Berlin (1947-1948). L. fut un défenseur de la théologie dialectique de Karl Barth. Député socialiste au Grand Conseil de Bâle-Ville (1938-1953), président de l'Association Suisse-URSS (1945-1950), président du Mouvement suisse contre l'armement atomique. Collectionneur d'œuvres d'art, de livres et de roches, L. offrit en 1951 sa bibliothèque russo-slave à la Bibliothèque de l'université de Bâle. Docteur honoris causa de la faculté de théologie de l'université de Bâle (1930).

Sources et bibliographie

  • M. Rohkrämer, éd., Sophia und Historie, 1962 (avec liste des œuvres)
  • M. Stricker, Ordnung und Erschliessung des Nachlasses von Professor lic. theol. Fritz Lieb (1892-1970), 1989
  • M. Karnetzki, K.-J. Rese, éd., Fritz Lieb, 1992
  • F.W. Bautz, Biographisch-bibliographisches Kirchenlexikon, 5, 1993, 31-34
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF