de fr it

SamuelLutz

2.10.1785 à Berne, 21.9.1844 à Berne, prot., de Berne. Fils de Johann Jakob, peintre. 1812 Elisabeth Ziegler. Elevé à l'orphelinat bourgeoisial de Berne. Etudes de théologie à Berne (consécration en 1808) et, comme boursier, à Tübingen et Göttingen. Professeur de langues anciennes au gymnase de Berne (1812). Pasteur de Wynau (1824) et de l'église du Saint-Esprit à Berne (1830). De 1833 à 1844, L. fut professeur ordinaire d'exégèse à l'académie de Berne (université en 1834), occupant ainsi le poste qui lui avait été refusé en 1818 en raison de son appartenance au Burgerleist (association de bourgeois, opposée au régime de la Restauration dominé par les patriciens). Il parvint à unifier de manière convaincante science théologique (Kant, Friedrich Schleiermacher, critique historique) et vie chrétienne. Parmi les pasteurs bernois, il était unanimement estimé tant pour ses activités d'érudit que pour la manière dont il remplit ses diverses fonctions (membre du conseil d'éducation, doyen de la faculté et du chapitre de Berne, président du synode). Deux ouvrages furent édités à titre posthume: Biblische Dogmatik et Biblische Hermeneutik (1847-1849).

Sources et bibliographie

  • J. Gotthelf; R. Hunziker, H. Bloesch, éd., Sämtliche Werke, vol. suppl. 15, 1961, 209-210
  • F. Lutz, Der Gottesgelehrte Johann Ludwig Samuel Lutz, 1863
  • K. Guggisberg, Bernische Kirchengeschichte, 1958, 639
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 2.10.1785 ✝︎ 21.9.1844
Indexation thématique
Religion (protestantisme)