de fr it

Johann JakobRedinger

24.8.1619 à Neftenbach, 10.3.1688 à Zurich, prot. Fils de Christian, menuisier de Hesse, et de Verena Schlang, de Neftenbach. Barbara Simmler (divorce en 1667), fille de Johann Wilhelm Simmler. Après sa formation de pasteur, R. officia à Urdorf dès 1646, puis fut démis de ses fonctions en 1656 pour avoir fait arrêter arbitrairement le curé de Dietikon après des intrigues. Lors d'un voyage à Amsterdam, il fit la connaissance de Jean Amos Comenius. Recteur de l'école latine du Frankenthal (Palatinat) dès 1658. Il se rendit en Turquie en 1664 pour annoncer au grand vizir la fin prochaine des temps et, en 1666, remit au roi de France l'écrit millénariste de Comenius (Lux in tenebris, 1657). A son retour, R. fut interné dans un asile pour malades mentaux jusqu'à la fin de ses jours.

Sources et bibliographie

  • Komenische Sprach-Lehr, 1659
  • Himelische Zeitungen von dem frölichen Ausgang gegenwertiger schwerer Kriegen, 1678
  • «Jakob Redingers reise in das Türkische Heerläger [...]», in ZTb 1896, 1895, 1-36
  • Fonds, StAZH et ZBZ
  • B. Schader, Johann Jakob Redinger (1619-1688), 1985 (avec liste des œuvres)
  • S.K. Németh, «Die vergessenen Propagandisten von Comenius», in Comenius und der Weltfriede, éd. W. Korthaase, 2005, 613-632
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 24.8.1619 ✝︎ 10.3.1688