de fr it

Johann PeterRomang

28.11.1802 à Saanen, 25.7.1875 à Kiesen, prot., de Saanen. Fils de Christian, agriculteur, et d'Anna Maria Mösching. 1838 Margaritha Ziegler, fille de Samuel, pasteur. Etudes de théologie et de philosophie à Berne (1822-1827), consécration (1828), études à Berlin auprès de Friedrich Schleiermacher et de Hegel (1829-1830). Professeur de philosophie à l'académie de Berne dès 1832, R. fut écarté pour des motifs politiques au moment de la fondation de l'université (1834). Pasteur à Därstetten (1837-1850), puis à Niederbipp (1852-1864). Philosophe de la religion réputé, il confronta le libre arbitre au déterminisme (Über Willensfreiheit und Determinismus [...], 1835) et exposa les similitudes et les différences entre religion naturelle et positive (System der natürlichen Religionslehre, 1841). Dans les années 1840, il prit parti, avec Eduard Blösch, contre le radicalisme. R. défendit la séparation de l'Eglise et de l'Etat et reconnut très tôt l'urgence de la question sociale. Zofingien.

Sources et bibliographie

  • R. Dellsperger, Johann Peter Romang, 1802-1875, 1975 (avec bibliogr.)
  • NDB, 22, 16
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 28.11.1802 ✝︎ 25.7.1875
Indexation thématique
Religion (protestantisme)