de fr it

Erwin JuliusSchloss

22.4.1894 à Emmendingen (Brisgau), 7.1.1944 à Vicosoprano (auj. comm. Bregaglia), isr., puis prot., Allemand, apatride (1940). Fils d'Adolf, fabricant, et de Marie Haas, écrivaine. 1923 Emilie Ruppert, fille de Georg. Entrée chez les frères moraves (1913), études de théologie à Gnadenfeld, Berlin, Tübingen et Heidelberg (1914-1920). Consécration (diacre en 1921, pasteur en 1927). Secrétaire de la jeunesse chez les frères moraves à Berlin et en Pologne, prédicateur à Gnadau (Saxe-Anhalt) en 1926. A la tête de la Société des frères moraves de Berne (1935), secrétaire de l'organisation d'aide aux réfugiés de l'Eglise bernoise et du Comité suisse des Eglises protestantes en faveur des réfugiés évangéliques (dès 1939), S. s'engagea auprès des autorités fédérales en faveur des victimes du national-socialisme et mit sur pied des mesures d'entraide. Déchu de sa nationalité allemande en 1940 par les lois raciales national-socialistes. Il mourut dans un accident d'auto postale.

Sources et bibliographie

  • Der Freund Israels, 2, 1944, 34-36
  • H. Kocher, Rationierte Menschlichkeit, 1996
  • H. Schlimm, Erwin Julius Schloss, ms., 2008
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 22.4.1894 ✝︎ 7.1.1944
Indexation thématique
Religion (protestantisme)