de fr it

Schnabelburg

Détail du tableau mémorial des seigneurs d'Eschenbach, provenant du couvent de Kappel am Albis. Tempera sur bois de 1434, inscription et cadre réalisés après la Réforme (Musée national suisse).
Détail du tableau mémorial des seigneurs d'Eschenbach, provenant du couvent de Kappel am Albis. Tempera sur bois de 1434, inscription et cadre réalisés après la Réforme (Musée national suisse). […]

Ancien château fort dans la comm. de Hausen am Albis ZH, dont les vestiges se trouvent sur l'éminence en forme de bec au nord de la Schnabellücke, important passage entre Zurich et la Suisse centrale. Des pentes abruptes protègent la S. sur trois côtés. Les crêtes inclinées vers le nord et l'ouest étaient défendues par des fossés. En 1955, Hugo Schneider dégagea des pans du mur d'enceinte, des murs de soutènement massifs dans la partie nord-ouest et des restes de construction au sud du complexe. Une maçonnerie quadrangulaire, dont l'épaisseur ne dépasse pas un mètre, devait probablement être la base d'une tour. Le système d'alimentation en eau du site reste inconnu. A partir de 1185, une branche des barons d'Eschenbach prit le nom de S. Durant la guerre pour venger le meurtre de l'empereur Albert Ier (1308-1309), le château fut assiégé et occupé; il ne fut toutefois pas détruit, ou alors fut partiellement reconstruit par la suite. Les trouvailles faites sur le site s'étendent jusqu'à la fin du XIVe s.

Sources et bibliographie

  • H. Stucki et al., Vom Sennhof auf Schnabelberg zu den Schnabelhöfen, 1999
  • H. Schneider, Der Üetliberg, 1984, 53-80
  • W. Meyer, «Die Burgen in der Blutrachenfehde von 1308/09 gegen die Mörder König Albrechts I.», in Château Gaillard, 19, 2000, 191-204
Liens
Notices d'autorité
GND