de fr it

Johann MelchiorSchuler

9.3.1779 à Mollis (auj. comm. Glaris Nord), 30.4.1859 à Erlinsbach, prot., de Mollis. Fils de Fridolin, pasteur. 1799 Francisca Catharina Hurter, fille de Johann Emanuel, imprimeur. Formation théologique à Schaffhouse (1796-1798). Aumônier militaire (1798), puis consécration. Pasteur à Siblingen (1799-1805), à Obstalden (1805-1814) et, après avoir subi des attaques, à Mönthal (1815), au Bözberg (1817) et à Erlinsbach (1827), membre du conseil de l'éducation glaronais (dès 1811), puis argovien (1828-1835). Initiateur de nombreux projets philanthropiques et réformateurs, S. œuvra pour l'assistance et l'éducation du peuple, ainsi que pour une meilleure formation des maîtres d'école. Son texte sur la situation des pauvres à Glaris, paru en 1813 dans l'annuaire de la société d'entraide zurichoise, suscita un vaste élan de générosité. S. collabora en outre à la première édition des œuvres complète de Zwingli (8 vol., 1828-1861) et publia des travaux d'histoire ecclésiastique et régionale (Geschichte des Landes Glarus, 1836). Avec Die Thaten und Sitten der Eidgenossen (8 vol., 1807-1857), il signa son œuvre la plus populaire. Sur le plan théologique, S. était proche des Lumières rationalistes, qu'il voyait comme le prolongement naturel de la Réforme.

Sources et bibliographie

  • H. Wehrli, Johann Melchior Schuler, 1950
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 9.3.1779 ✝︎ 30.4.1859
Indexation thématique
Religion (protestantisme)