de fr it

SamuelSchumacher

9.10.1664 à Zofingue, avant le 3.7.1701 à Melchnau, prot., de Zofingue. Fils de Hans Georg, membre du Conseil, et de Dorothea Zimmerli. Probablement célibataire. Etudes de théologie à Berne, ordination en 1689, poursuite des études à Genève, Lausanne, en Allemagne, aux Pays-Bas et à Bâle. A Genève, S. fonda avec des amis un conventicule piétiste et se pencha sur les œuvres de la mystique quiétiste romane. En 1691, il fut nommé suffragant auprès de Georg Thormann à Lützelflüh, où il dirigea des assemblées de fidèles après sa conversion. Il fut ainsi soupçonné de menées anabaptistes. Pasteur à Melchnau dès 1696, S. joua un rôle important pour le piétisme en Haute-Argovie et fut un intermédiaire entre les branches bernoise et zurichoise du mouvement. Ses lettres envoyées à Brême et à Halle constituent des sources précieuses pour l'étude des débuts du piétisme à Berne. Il ne survécut pas longtemps aux sanctions du procès de 1699 contre les piétistes.

Sources et bibliographie

  • R. Dellsperger, Die Anfänge des Pietismus in Bern, 1984
  • I. Noth, Ekstatischer Pietismus, 2005
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 9.10.1664 ✝︎ avant le 3.7.1701
Indexation thématique
Religion (protestantisme)

Suggestion de citation

Dellsperger, Rudolf: "Schumacher, Samuel", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 22.08.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/010840/2011-08-22/, consulté le 25.11.2020.