de fr it

Johann JakobUlrich

8.4.1602 à Zurich, 22.2.1668 à Zurich, prot., de Zurich. Fils de Heinrich, chanoine et professeur au Carolinum, et de Barbara Keller. 1) 1630 Margaretha Herter, fille de Joachim, pasteur, 2) 1635 Barbara Landolt, fille de Matthias, conseiller, 3) 1660 Elisabeth Isler, 4) 1667 Anna Orelli. Consécration (1621), pasteur allemand à Genève (1625), à Albisrieden (1629), diacre au Fraumünster de Zurich et professeur au Carolinum (1630), pasteur à l'église des dominicains et chanoine (1638), pasteur au Grossmünster et antistès (1649). U. instaura une discipline ecclésiastique rigoureuse sous le signe de l'orthodoxie protestante et intenta notamment des procès contre Michael Zingg et Hans Rudolf Werdmüller, mais se montra ouvert au projet d'union des Eglises protestantes de John Durie.

Sources et bibliographie

  • G.R. Zimmermann, Die Zürcher Kirche von der Reformation bis zum dritten Reformationsjubilaeum (1519-1819) [...], 1878, 194-209
  • E. Dejung, W. Wuhrmann, éd., Zürcher Pfarrerbuch, 1519-1952, 1953, 577-578
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 8.4.1602 ✝︎ 22.2.1668
Indexation thématique
Religion (protestantisme)

Suggestion de citation

Moser, Christian: "Ulrich, Johann Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.01.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/010885/2013-01-25/, consulté le 28.02.2021.