de fr it

SamuelZeller

9.4.1834 à Beuggen, 18.4.1912 à Männedorf, prot., du Bade, puis de Retterswil (auj. comm. Seon), bourgeois d'honneur de Männedorf (1912). Fils de Christian Heinrich (->). Célibataire. Formation d'instituteur à Payerne. Tombé malade après avoir brièvement enseigné à Schiers et Beuggen, Z. fut guéri par Dorothea Trudel dans son établissement de soins par la prière à Männedorf (auj. Bibelheim Männedorf). Assistant de Trudel dès 1860, il lui succéda après sa mort (1862). Il fut en outre guide spirituel et fondateur de cercles bibliques en Suisse orientale. Ses écrits, parus de son vivant (textes brefs seulement, par exemple Was ist die Sünde wider den Heiligen Geist?, 1909, rééd. 1996) ou publiés à titre posthume par son neveu Alfred, son successeur à Männedorf, trouvèrent un large écho dans les milieux piétistes.

Sources et bibliographie

  • Fonds, Bibelheim Männedorf
  • A. Zeller, Was Er dir Gutes getan, 1910
  • E. Schreiner, Schlichte Erinnerungen an Samuel Zeller, 1912
  • A. Zeller, Samuel Zeller, ein Knecht Jesu Christi, 1912 (71979)
  • F. Hauss, Väter der Christenheit, 1991
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 9.4.1834 ✝︎ 18.4.1912
Indexation thématique
Religion (protestantisme)

Suggestion de citation

Jürgen Seidel, J.: "Zeller, Samuel", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 05.02.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/010935/2014-02-05/, consulté le 30.10.2020.