de fr it

JohannesZwinger

26.8.1634 à Bâle, 26.2.1696 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Theodor (->) et de Magdalena Buxtorf. Esther Burckhardt. Etudes de théologie à l'université de Bâle (dès 1650) et à l'académie de Genève (1654), puis voyage d'études en Allemagne et aux Pays-Bas, docteur en théologie (1665). Professeur de grec (1656), de dogmatique et polémique (1665), d'Ancien Testament (1675) et de Nouveau Testament (1685) à l'université de Bâle. Z. défendit la doctrine issue du synode de Dordrecht (1618-1619) et l'introduction de la Formula Consensus (1675) à Bâle. Attaché à l'orthodoxie réformée, il combattit le catholicisme, l'arminianisme, la théologie de Moïse Amyraut, les projets d'unification de John Durie et le système copernicien. Bibliothécaire de l'université (dès 1662), il dirigea le transfert de la bibliothèque dans la maison zur Mücke (1671) et en dressa un catalogue détaillé.

Sources et bibliographie

  • ADB, 45, 1900, 541-542
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 26.8.1634 ✝︎ 26.2.1696
Indexation thématique
Religion (protestantisme)

Suggestion de citation

Raupp, Werner: "Zwinger, Johannes", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 09.12.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/010943/2013-12-09/, consulté le 30.10.2020.