de fr it

Neu-Homberg

Ruine d'un château fort, sur une arête rocheuse allongée, dans la comm. de Läufelfingen BL. Le bâtiment principal, un donjon irrégulier autrefois couronné d'un toit à un pan, est toujours debout. On voit encore des vestiges du mur d'enceinte, des deux portes, d'un logis plus récent avec une citerne, ainsi que d'une tour adaptée à l'artillerie, construite au XVIe s. Les nombreux travaux de restauration effectués au XXe s. ont profondément dénaturé le château d'origine, qui fut probablement érigé vers 1240 par les comtes de Frobourg, successeurs des comtes de Homberg. N. était le centre de la seigneurie de Homberg, qui comprenait les villages du Homburgertal. Il fut acheté en 1303 par l'évêque de Bâle, qui le remit plusieurs fois en gage au cours du XIVe s. La ville de Bâle acquit en 1400 la seigneurie et le château, où elle plaça un bailli. Du XVIe au XVIIIe s., N. fit l'objet de nombreuses remises en état. En 1798, il fut évacué et vendu aux enchères pour finalement tomber en ruine peu après.

Sources et bibliographie

  • W. Meyer, Burgen von A bis Z, 1981, 109-111
Liens
Notices d'autorité
GND