de fr it

Bâtiments administratifs

L'Administration, conçue comme organe du pouvoir exécutif de l'Etat, est une création de l'époque moderne. Elle est issue des Chancelleries des villes et républiques, chancelleries qui avaient leur siège dans les Hôtels de ville (Genève) ou dans des locaux adjacents (Stans, Berne, Bâle, Appenzell, Soleure). Neuchâtel fait exception: le château des comtes (partie la plus ancienne de la fin du XIIe s.), après leur extinction, servit presque exclusivement de siège aux autorités de la principauté, plus tard du canton. Les administrations se développèrent moins rapidement dans les cantons dépourvus de grandes propriétés immobilières que dans les cantons protestants qui, ayant à gérer les domaines sécularisés, utilisèrent dans ce but des bâtiments ecclésiastiques, en général transformés: maison du chapitre à Berne (au Münsterplatz, aspect actuel de 1745-1748), ancien couvent des franciscains à Zurich.

Le retour du Conseil général tenu le 10 février 1789. Eau-forte aquarellée de Christian Gottlieb Geissler (Bibliothèque de Genève, Archives A. & G. Zimmermann).
Le retour du Conseil général tenu le 10 février 1789. Eau-forte aquarellée de Christian Gottlieb Geissler (Bibliothèque de Genève, Archives A. & G. Zimmermann). […]

L'hôtel de ville de Genève, dont certains éléments remontent à 1440, doit être l'un des plus anciens bâtiments administratifs de Suisse. La chancellerie de l'Etat de Fribourg est attestée depuis 1483 (le bâtiment actuel, sur le même site, est de 1734/1737). La chancellerie d'Etat à Berne date de 1526/1541, le commissariat général de 1600 environ. L'hôtel de ville de Fribourg, qui abrite l'administration communale depuis 1803, est de 1730. Ces bâtiments (ceux qui subsistent sont du XVIIIe s.) comprenaient toujours des appartements pour les titulaires de hautes fonctions. Pour ses tâches locales, l'administration utilisait sous l'Ancien Régime les très nombreux châteaux des bailliages, dont beaucoup deviendront sièges de préfectures ou administrations de district.

Les nouveaux cantons créés entre 1803 et 1815 durent constituer rapidement leur administration. Le canton d'Argovie, tout en transformant l'hôtel du Lion d'or en siège du gouvernement et de l'administration, construisit un bâtiment pour le Grand Conseil et la bibliothèque cantonale en 1811-1828. Partout ailleurs on recourut à des bâtiments existants: si le gouvernement du canton du Valais emménagea en 1848 dans l'ancien couvent des ursulines à Sion, le Tessin installa entre 1848 et 1851 son administration à Bellinzone dans un couvent d'ursulines du XVIIIe s. Les révolutions radicales suscitèrent la volonté de mieux s'affirmer: le canton de Zurich édifia au Hirschengraben un bâtiment pratiquement neuf (Obmannamt) de 1836 à 1839, tandis que Saint-Gall fit aménager par Felix Wilhelm Kubly l'aile de l'arsenal du palais abbatial (1838-1844). En 1869, des bâtiments gouvernementaux furent construits à Zoug, à Frauenfeld en Thurgovie et, à cause de l'incendie de 1861, à Glaris.

Siège du gouvernement du canton d’Argovie à Aarau. Lithographie coloriée montrant des monuments de la ville d’Aarau, réalisée en 1849 par Rudolf Rey (Staatsarchiv Aargau, Aarau, GS/01022-1).
Siège du gouvernement du canton d’Argovie à Aarau. Lithographie coloriée montrant des monuments de la ville d’Aarau, réalisée en 1849 par Rudolf Rey (Staatsarchiv Aargau, Aarau, GS/01022-1). […]

Parmi les ouvrages de la première moitié du XXe s., citons la caserne (ancien arsenal) de Schaffhouse devenue siège du gouvernement (1912-1914) et le nouveau bâtiment de la Banque cantonale à Hérisau (1912-1914), qui incluait d'emblée le siège du gouvernement et certains services de l'administration cantonale. A la même époque, la ville de Zurich fit édifier par Gustav Gull, architecte communal, les centres administratifs du Lindenhof (immeubles I à IV) et du Stadthausquai, complétés par l'immeuble V en 1935. Le canton de Zurich reprit, en 1920, l'immeuble Caspar Escher construit pour l'administration de l'entreprise Escher-Wyss (1910-1912) et agrandit son centre administratif par le complexe immobilier de Walche entre 1933 et 1935.

Le nouvel Etat fédéral créé en 1848 lança un concours pour le bâtiment destiné à recevoir son administration. Construit de 1852 à 1857, transformé et agrandi entre 1888 et 1902, il est le noyau du Palais fédéral actuel. Des bâtiments particuliers furent affectés à certains services (Administration fédérale): Caisse fédérale en 1870, Archives fédérales et Bibliothèque nationale suisse en 1898, Monnaie fédérale en 1906, Office fédéral de la santé publique (hôtel transformé) en 1910, Régie fédérale des alcools en 1912 (agrandissement en 1994), Banque nationale suisse et aile nord du Palais fédéral en 1914, Département fédéral des finances (ancien hôtel Bernerhof) en 1923, Bibliothèque nationale suisse au Kirchenfeld (1929-1931), Direction générale des douanes en 1959 et Office des poids et mesures à Wabern (comm. Köniz) en 1962.

L'économie privée et l'administration publique développèrent, après la Deuxième Guerre mondiale, de véritables centres de services, aux bâtiments administratifs comparables. Ce mouvement débuta en 1935 déjà à Bâle, lorsque Otto Rudolf Salvisberg procéda à l'agrandissement du siège de Hoffmann-La Roche. Suivirent les constructions du siège central du groupe Nestlé à Vevey (1956-1960) par Jean Tschumi, de l'immeuble IBM à Zurich (1972) par Jacques Schader ou du nouvel immeuble de l'administration cantonale bernoise (1984-1987) par Matti Bürgi Ragaz. Dans les années 1990, les administrations se sont souvent installées dans des bâtiments existants, telle l'administration fédérale dans les anciens locaux de Hasler AG à Berne en 1994-1995.

Sources et bibliographie

  • Kunstführer durch die Schweiz, 3 vol., 1971-1982
  • INSA