de fr it

Jean-EdouardBarde

3.10.1836 à Genève, 23.10.1904 à Genève, prot., de Genève. Fils de Charles, pasteur, et de Caroline-Louise-Susanne de Gallatin. Neveu de Pierre-Auguste (->). 1863 Jeanne-Sophie-Emma de Pourtalès, fille d'Adolphe. Après sa théologie à Genève (1856-1860), Berlin et Tübingen (1861), son doctorat et sa consécration en 1861, B. poursuit ses études à Erlangen, en Ecosse et à Paris (1862-1863). Rédacteur de la Semaine religieuse (1864-1865), il est pasteur à Vandœuvres de 1865 à 1879, puis professeur de Nouveau Testament à l'école de théologie de la Société évangélique de Genève de 1880 à 1904. Il s'occupe aussi de l'Union nationale évangélique de Genève et du Comité central international des Unions chrétiennes de jeunes gens (président 1895-1904). Chef de file respecté de l'aile évangélique de l'Eglise nationale protestante de Genève à l'époque de la crise libérale et du Kulturkampf, B. s'opposa en 1869 à Ferdinand Buisson sur le thème des relations Eglise-Etat.

Sources et bibliographie

  • Fonds, Alliance universelle des Unions chrétiennes de jeunes gens, Genève
  • Livre du Recteur, 2, 119-120
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 3.10.1836 ✝︎ 23.10.1904

Suggestion de citation

Fatio, Olivier: "Barde, Jean-Edouard", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 09.01.2002. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/011031/2002-01-09/, consulté le 26.01.2021.