de fr it

AdolpheBauty

9.6.1798 à Lausanne, 15.7.1880 à Lausanne, prot., d'Aigle. Fils de Gédéon, officier au service des Provinces-Unies, juge au tribunal du canton du Léman, et de Caroline Paschoud. Petit-fils de Jean François Paschoud. 1831 Eliza Maulaz, fille de Jean Samuel, député en 1798 au Grand Conseil helvétique. Etudes de théologie à Lausanne (1819-1823). Suffragant à Rances (1823-1824), à Concise (1824-1826) et à Yverdon (1826-1828), B. embrassa les idées évangéliques du Réveil dès 1826, mais il en combattit les tendances dissidentes et défendit l'existence de l'Eglise nationale. Pasteur de l'Eglise française de Stockholm (1828-1830), puis ministre au Sentier (1832-1837), à Fiez (1837-1843), à Moudon (1843-1845). Entre 1835 et 1839, il ne réussit à empêcher ni une participation des laïcs dans le gouvernement de l'Eglise ni la suppression de la Confession helvétique. Malgré son opposition à la séparation de l'Eglise et de l'Etat, il se dressa contre le gouvernement radical et participa à la création de l'Eglise libre en 1846-1847. Il en devint pasteur à Yverdon (1846-1861) et à Lutry (1861-1870) et se lança dans la controverse avec le catholicisme (1855).

Sources et bibliographie

  • Projet de loi ecclésiastique présenté au Conseil d'Etat, 1838
  • Fictions et réalités ou les prétentions de Rome mises en regard des faits, 1854
  • Fonds Bauty, BCUL
  • E. Burnand, Adolphe Bauty, th. ms. Lausanne, [1946]
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 9.6.1798 ✝︎ 15.7.1880