de fr it

Louis FrédéricBerger

29.3.1793 à Neuchâtel, 27-28.3.1857 en Méditerranée, prot., d'Eclépens. Fils de Jean François, jardinier, et de Catherine Cherboin. Charlotte Porta, fille d'Alexandre. Consacré pasteur en 1815, B. brigua sans succès la chaire de philosophie de l'académie de Lausanne avant de devenir pasteur de l'Eglise helvétique de Londres, puis suffragant de l'Eglise française de Francfort (1826) et enfin pasteur à Provence (VD) (1827-1834). Membre du Conseil de l'instruction publique vaudois (dès 1834), député au Grand Conseil (1835-1839), il quitta le premier lors de la révolution vaudoise de 1845 et démissionna de l'Eglise nationale. Il s'occupa dès lors des travaux des sociétés suisse et vaudoise d'utilité publique. S'intéressant à l'émigration, il voulut s'assurer du sort réservé aux colons en Algérie, mais mourut au cours du voyage.

Sources et bibliographie

  • Revue suisse, 1857, 20
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 29.3.1793 ✝︎ 27-28.3.1857