de fr it

GeorgesBerguer

9.9.1873 aux Eaux-Vives (auj. Genève), 13.8.1945 à Chêne-Bougeries, de Genève. Fils d'Ernest-Joseph-Caton, député au Grand Conseil genevois, et de Marianne-Henriette Brett. Frère d'Henri (->). Marguerite Berry. Etudes de théologie à Genève, Edimbourg et Strasbourg, doctorat (1908). Consacré pasteur à Genève (1897), suffragant à Lyon (1898-1900), pasteur au Petit-Saconnex (1900), à Genthod (1910). Chargé en 1908 d'un cours de psychologie religieuse à la faculté de théologie de l'Eglise libre de Genève. Encouragé par Théodore Flournoy et Edouard Claparède, B. se consacre à la psychologie religieuse et inaugure en 1928 un enseignement dans cette matière à l'université (professeur ordinaire en 1930). Il polémique contre Karl Barth dans sa conférence Pour le Dieu qui parle contre ceux qui font parler leur dieu (1942). Auteur, entre autres, d'un Traité de psychologie de la religion (1946).

Sources et bibliographie

  • Fonds, BPUG
  • P. Bovet, «Georges Berguer», in Revue de théologie et de philosophie, 34, 1946, 125-137
  • P.-E. Martin, Hist. de l'université de Genève, 4, 1958, 301-302
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 9.9.1873 ✝︎ 13.8.1945