de fr it

AmiBost

10.6.1790 à Genève, 24.12.1874 à La Force (Périgord), prot., d'un grand-père réfugié à Genève et reçu habitant en 1757. Fils de Jean-Pierre-Marc, instituteur, responsable d'un groupe morave qui sera le creuset du Réveil. 1814 Jeanne Françoise Pattay, de Jean-Augustin, marchand-orfèvre. Etudes à l'institut morave de Neuwied (Rhénanie-Palatinat) et à la faculté de théologie de Genève. Ministère itinérant en Suisse, en Allemagne et en France. Elu à Genève par l'Eglise libre qu'il avait contribué à fonder, B. la défendit d'une plume acérée. Evangéliste à Carouge (1828-1837), réintégré dans l'Eglise nationale en 1840, aumônier de prison à Melun (Ile-de-France, 1846-1848), il se retira chez son fils John, fondateur des Asiles de La Force. Une des voix les plus originales du Réveil.

Sources et bibliographie

  • Mémoires, 3 vol., 1854-1855
  • P. Leuilliot, «Ami Bost à Strasbourg (1819-1821)», in Revue d'hist. et de phil. religieuses, 1929, 474-479
  • Ch.-M. Bost, Mémoires de mes fantômes, 1, 1981
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 10.6.1790 ✝︎ 24.12.1874

Suggestion de citation

Gabriel Mützenberg: "Bost, Ami", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 20.01.2003. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/011052/2003-01-20/, consulté le 24.06.2024.