de fr it

BénédictCalandrini

4.9.1639 à Genève, 13.12.1720 à Genève, prot., de Genève. Fils de Jean-Louis, négociant, et de Catherine Turrettini. 1670 Sybille Catherine Fatio, fille de Jean-Baptiste, seigneur de Duillier, négociant. Après des études de théologie à Genève (1657-1660), C. devint pasteur de l'église italienne de Genève (1662), pasteur de Genève (1664), recteur de l'Académie (1673-1677), professeur de théologie (1690-1720), doyen de la Compagnie des pasteurs (1705-1720). Attaché à l'orthodoxie de Dordrecht, il appartenait à la "cabale italique" de Genève qui condamna en 1669 l'universalisme hypothétique (du salut) professé à l'académie de Saumur. Il joua un rôle central dans la filière clandestine qui faisait parvenir des secours aux galériens huguenots entre 1695 et 1714.

Sources et bibliographie

  • Hist. de l'Université de Genève, 1, 1900, 530
  • M. Grandjean, «Genève au secours des galériens pour la Foi», in Genève au temps de la révocation de l'Edit de Nantes, 1985, 399-438 (surtout 417-438)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 4.9.1639 ✝︎ 13.12.1720