de fr it

Jacob-EliséeCellérier

12.12.1785 à Satigny, 17.11.1862 à Genève, prot., de Genève. Fils de Jean-Isaac-Samuel (->). 1817 Henriette Lasserre, fille de Jacques, du Conseil représentatif, maire de Corsier (GE). Etudes de théologie à Genève et consécration en 1808. Pasteur à Satigny (1814-1816), C. fut professeur d'hébreu (1816-1835), d'exégèse et de critique sacrée (1835-1854) à l'académie de Genève. Recteur (1840-1843, 1846-1847), membre du consistoire (1842-1851). Opposé aux excès spirituels du Réveil, il ne se garda pas moins de ceux des critiques bibliques et proposa une théologie de la révélation ouverte sur la piété et la morale. Soucieux de la formation des étudiants, il laissa de nombreuses publications, dont Discours sur la lecture de l'Ecriture sainte (1828), Qu'est-ce qu'un serviteur de Jésus Christ? (1832), Manuel d'herméneutique biblique (1852). Son Journal des troubles religieux à Genève en 1817 et années suivantes est resté manuscrit.

Sources et bibliographie

  • Journal BPUG
  • O. Fatio, «L'enseignement de la théologie à l'Académie de Genève», in Genève protestante en 1831, 1983, 123-154
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF