de fr it

MaxDominicé

14.4.1901 à Genève, 18.11.1975 à Genève, prot., de Genève. Fils de Frédéric, banquier, et de Marie Sarasin. 1928 Madeleine Micheli, fille de François-Jules Micheli. Etudes de sciences à Genève (1919-1921), de théologie à la faculté libre de Lausanne (1921-1925), à Marbourg (1926) et à Munster (Alsace, 1926-1927). Pasteur de l'Eglise française d'Edimbourg (1927-1928), D. fut consacré à Genève en 1929. Il travailla à Belleville (1928-1932), quartier populaire de Paris, puis devint pasteur de l'Assemblée chrétienne évangélique de Genève (1932-1936) et de la paroisse de Saint-Gervais (1936-1959). Membre du Consistoire (1948), de la commission exécutive (1951), modérateur de la Compagnie des pasteurs (1948-1951), secrétaire général de l'Eglise nationale protestante dès 1959. Sa thèse, Quelques traits de l'humanité de Jésus-Christ dans les commentaires de Calvin sur le Nouveau Testament (1929), fut remarquée par Karl Barth. Excellent prédicateur, D. fut l'un des principaux artisans de l'adaption du protestantisme genevois aux défis de la modernité.

Sources et bibliographie

  • Ch. Chenevière, L'Eglise de Genève, 1959, 109
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 14.4.1901 ✝︎ 18.11.1975