de fr it

Jean-LouisDuby

23.11.1764 à Genève, 13.9.1849 à Céligny, prot., de Genève. Fils de Jean-Louis, notaire, et de Jeanne-Marie Vautrain. 1797 Françoise-Louise Colladon, fille de Jean-Etienne, négociant. Etudes de théologie à Genève (1784), pasteur (1789). Elu à l'Assemblée nationale (1793), ses idées le contraignirent à l'exil. D. fut pasteur à New York (1794-1797) et à Genève (1797-1822). Il enseigna l'apologétique et l'art oratoire (1802-1840). Secrétaire de la Compagnie des pasteurs (1802-1805), recteur (1821-1823), modérateur (1831, 1835) et doyen (1836-1849). L'atmosphère voltairienne du temps de ses études n'altéra pas sa foi. La Bible resta pour lui la Parole de Dieu. Son libéralisme modéré l'amena à s'opposer au Réveil avec mesure.

Sources et bibliographie

  • Fonds, BPUG
  • J. Gaberel, «M. le pasteur et professeur Duby», in Hommes d'hier, 1878, 159-183
  • Livre du Recteur, 3, 146
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF