de fr it

AugusteGampert

29.7.1870 à Genève, 26.12.1936 à Genève, protestant, de Genève. Fils d'Adolphe, notaire, et d'Augustine Julie Hentsch. Alice Picot, fille d'Eugène Henri, notaire. Théologie à Genève, Lausanne et Berlin, doctorat à Genève en 1895 avec une thèse sur la Thora. Auguste Gampert exerça son premier ministère à l'Eglise libre de Lyon (1895), puis à Genève, à la paroisse de Saint-Pierre (1898-1916). Professeur d'hébreu et d'éxégèse à la faculté de théologie de l'Eglise libre du canton de Vaud (1916-1926). Professeur (1928), puis doyen de la faculté de théologie de Genève. Partisan du principe de la séparation de l'Eglise et de l'Etat, Gampert joua un rôle important lors de la suppression du budget des cultes à Genève en 1907. Il fut tout à la fois un conducteur spirituel apprécié, un bon organisateur et l'auteur de nombreux articles et d'ouvrages d'histoire biblique pour les écoles. Docteur honoris causa de l'Université de Bâle (1929).

Sources et bibliographie

  • Journal de Genève, 27.12.1936
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Piguet, Martine: "Gampert, Auguste", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.10.2019. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/011121/2019-10-25/, consulté le 02.12.2020.